Le Veilleur de l’Aube

Recto-Veilleur

Le Veilleur de l’Aube de Dan Beaurain-Gaël

Tome 1 des « Arcs de Lumière »

300 pages, 20 €

4e de couverture

Dans la quête initiatique du vieux moine Gunzo, Giselbert s’éveille à la vie et à l’amour. Cet adolescent parvenu à « l’âge d’homme » deviendra le témoin d’un temps qui voit l’éclosion de l’abbaye de Cluny, en Bourgogne, la splendeur de la principauté de Liège et l’envol d’un futur bâtisseur de beauté.
On y retrouve le monde d’hier avec la rigueur des historiens,mais aussi la magie des légendes, la légèreté des conteurs et le charme des troubadours.

Interview

Qu’est-ce qui vous pousse à écrire ?

Continuer la conversation avec ceux que j’aime, créer un dialogue avec ceux que je ne connais pas encore découvrir et redécouvrir la vie sous ses multiples facettes…. Jouer avec le mot, le débusquer dans la mémoire du temps, lui rendre ses couleurs et sa lumière.

Pourquoi avoir écrit ce livre ?

Je voulais évoquer la force du voyage spirituel et le devoir de transmission, et promener mes lecteurs dans une époque qui n’était pas aussi obscurantiste qu’on le veut le faire croire.

Comment vous en est venue l’idée ?

L’idée qu’un être puisse évoluer de la même façon qu’une œuvre d’art : être démiurge de sa propre existence…

On en parle

 La Meuse fait une très belle critique du » Veilleur de l’Aube » de Dan Beaurain-Gaël (4/12/17)

Logo_RadioVatican2Très belle ITW de Dan Beaurain-Gaël par radio Vatican à propos de son roman « Le veilleur de l’Aube » (25/11/17) : Ecoutez

Logo_TransEuMedia Trans Europa média se fait l’écho de « Le veilleur de l’aube » de Dan Beaurain (12/10/17)

Logo_LaCapitale Le journal belge se fait l’écho de « Le Veilleur de l’aube » de Dan Beaurain (23/9/2017) Lire ce très bel article

Logo_ClubRH Le club du roman historique se fait l’écho de « Le veilleur de l’aube » de Dan Beaurain (1/7/2017)

Logo_Occitanie Occitanie Tribune se fait l’écho de « Le veilleur de l’aube » de Dan Beaurain-Gaël (18/6/2017)

 

 

1 Comment

  1. Un beau voyage, à l’époque médiévale, en compagnie des deux héros, hauts en couleurs : le moine Gunzo et son élève Giselbert , partis à la recherche d’un architecte célèbre , qui nous entraîne, depuis la Bourgogne jusqu’à la principauté de Liège, la ville aux cent clochers.

    J’ai beaucoup apprécié ce passionnant roman, d’une rare beauté , écrit avec brio, sincérité et réalisme, fourmillant de détails historiques ( guerres, lieux, invasions…), très instructif, empreint de poésie, admirablement bien documenté.
    Un ouvrage exceptionnel, très riche en enseignements sur cette époque.
    A lire absolument !

Laisser un commentaire