Le tango de midi de Abraham de Voogd

Tango de midi

eBook : Numilog

4e de couverture

Quand une femme dans la cinquantaine, veuve et seule, décide de rendre visite aux malades hospitalisés, qui en est le bénéficiaire ?
Est-ce le patient ou elle-même ?
Après bien des hésitations, Agnès ne se pose plus cette question-là et se lance dans une aventure aux conséquences aussi nombreuses qu’imprévues. Elle en sortira avec une nouvelle joie de vivre et beaucoup de kilos en moins.
Qui sait ce qu’il peut advenir lorsqu’on fait intrusion dans la vie d’autrui ?

Interview

Qu’est-ce qui vous pousse à écrire ?
C’est un défi car le français n’est pas ma langue maternelle ainsi qu’une manière de défendre et de communiquer ma philosophie de vie, mon expérience, tout en me distrayant.
Mes premiers livres furent des témoignages de mon vécu en médecine et furent des succès d’édition ce qui m’a poussé à récidiver. J’ai ainsi pris goût à écrire une centaine de nouvelles dont quelques dizaines ont été distinguées.

Pourquoi avoir écrit ce livre ?
Pour dire que le besoin d’amour est un absolu dans la vie des humains, bien au-delà de la simple relation sexuelle. Sans l’empathie, le partage, le respect, l’admiration ou même la simple bienveillance, la compréhension mutuelle, sans l’amitié désintéressée, l’amour ne serait rien.

Comment vous en est venue l’idée ?
Une expérience de ma femme : hospitalisée, elle a reçu la visite d’une personne bien intentionnée, mais triste, qui aurait voulu venir pleurer avec elle ! Elle s’est fait mettre vivement à la porte. Que venait-elle faire là : pour oublier se chagrins, son ennui ou pour consoler autrui ?
Ceci posé, j’ai laissé mes personnages vivre à leur guise en fonction de mon humeur ou de mon inspiration du moment. Je ne sais jamais par avance comment se terminent les histoires que j’imagine et qui incarnent les expériences des uns ou des autres. Ce sont les briques de mes constructions : on ne crée rien à partir de rien.

On en parle

LogoFranceBleu Ecoutez l’interview d’Abraham de Voogd sur France Bleu Isère à propos de son roman « Le tango de midi » (1/3/14)

Lisez l’excellent article du dauphiné libéré du 19 février sur le dernier roman d’Abraham de Voogd « Le tango de midi »

Témoignages

De Maria L.

Le tango de midi, ce titre nous met d’emblée l’eau à la bouche et des fourmis dans les jambes. On va manger des yeux ce roman avant qu’il commence, et, en effet, on le savure en admirant avec quelle science, quelle patience et précision, on suit dans leurs méandres les états d’âme et l’esprit des personnages ; peu de personnages mais aux particularités bien cernées. Ces deux hommes et cette femme incertaine et assoiffée, qui entre les deux tangos – entre l’amitié et l’amour – rompt enfin les amarres de sa solitude grise.

De Jean Claude
Je viens de fermer votre dernier livre à rebondissements, après avoir soupiré d’aise de voir Agnès enfin récompensée de sa vertu et de sa générosité.
J’ai songé un instant à m’inscrire aux cours de tango de mon village, mais ma partenaire de danse avec qui j’évolue depuis plus de 63 ans, m’affirme que j’ai atteint la perfection dans ce domaine… donc je renonce. Continuez votre oeuvre pendant plusieurs années encore et tenez moi au courant de vos productions littéraires que je prends plaisir à lire chaque fois.
Très cordialement

De maryse C
J’ai lu avec plaisir « Le tango de midi ». Vous savez bien rendre les ambiances et les sentiments.
Là aussi j’ai navigué dans des lieux fréquentés et bien évoqués.

De Monique Lamarche
J’ai adoré la lecture de votre merveilleux roman qui dépeint avec une grande sensibilité des êtres généreux et attachants dans un style très agréable et non dénué d’humour.
Cette histoire à rebondissements est prenante, pleine de sensibilité, l’intrigue originale et la fin heureuse et inattendue.
Merci pour ce très bon moment.

De Y.R.
J’ai commencé le tango de midi et ne l’ai plus quitté avant de l’avoir terminé, l’auteur a certainement mis beaucoup de lui dans cette AGNES et puis quel style agréable à lire avec cette vérité et cette question pour quelle raison profonde fait on ces démarches pour les autres ?ce livre pourrait servir de support à un très bon film avec CATHERINE FROT comme interprète de la vielle dame et le vieux monsieur VINCENT CASSEL
Il est rare de pouvoir lire un livre avec tant d’humanité et d’originalité merci à son auteur

Soyez le premier à commenter

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.