Eric Blanc

Portrait-Blanc

L’auteur

 Eric BLANC vit et travaille près de Reims. Auteur compositeur de chansons, notamment pour le jeune public, il écrit des romans et des recueils de nouvelles.

Questionnaire de Proust modifié

Chez Anfortas, nous attachons autant d’importance à l’auteur qu’aux lecteurs. Pour en savoir davantage sur l’auteur, nous lui avons posé des questions très personnelles sous la forme du questionnaire de Proust, modifié par nos soins.

Votre principal trait de caractère : un esprit créatif

La qualité que vous préférez chez un homme : l’empathie

La qualité que vous préférez chez une femme : l’empathie également

Ce que vous appréciez le plus chez vos amis : savoir qu’en toute circonstance, on passera de bons moments ensemble, même s’ils sont rares ou brefs.

Votre principal défaut : l’impatience, d’ailleurs, j’ai hâte de répondre aux autres questions

Votre occupation préférée : allez, je me permets d’en citer deux : jouer de la musique (je suis également auteur-compositeur de chansons) et écrire bien sûr !

Votre rêve de bonheur : j’espère un jour savoir me contenter de ce que j’ai, quoi que j’aie

Quel serait votre plus grand malheur : la perte de mes enfants

De quel homme auriez-vous aimé être l’ami : John Coltrane, pour qu’il me parle de sa vision de la musique, de son mysticisme

De quelle femme auriez-vous aimé être l’ami : Rosa Parks, pour qu’elle partage avec moi son courage

Le pays où vous voudriez vivre : La Finlande, il paraît qu’il s’agit du pays où les gens sont les plus heureux. J’imagine que les hommes et les femmes ont comme qualité principale celle citée plus haut.

Votre couleur préférée : Le bleu

Votre animal préféré : Le chat (mais pas bleu)

Vos auteurs préférés en prose : Sylvain Tesson, Virginie Despentes, Michel Houellebecq, Agota Kistof, H.P. Lovecraft, Riad Sattouf, René Barjavel… (arrêtez-moi si je suis trop long)

Vos poètes préférés : À mon grand regret, je suis assez peu sensible à la poésie et je n’en lis pas. J’essaie régulièrement, mais ça ne vient. pas

Votre premier souvenir de lecture d’enfance :  Enfant, je n’aimais pas lire. Mises à part quelques BD dont je ne regardais que les images, je n’ouvrais pas de livres. Je dois mon premier plaisir de lecture à « Lestat le Vampire » d’Anne Rice, j’avais vingt ans, et ça ne s’est plus arrêté.

Vos compositeurs préférés : Miles Davis pour le jazz, Igor Stravinsky pour le classique, Neil Young pour la pop/rock, Serge Gainsbourg pour la chansons et puis pêle-mêle : Ibrahim Maalouf, Chopin, Brassens, Bowie, Django Reinhardt…

Vos peintres favoris : Salvador Dali, Joan Miro, Vassily Kandinsky

Votre chanteur (chanteuse) ou chanson préférée : Ella Fitzgerald. Des frissons à chaque fois

Votre film préféré : Holy Grail des Monty Python

Vos héros et héroïnes dans la vie réelle : Les navigateurs et navigatrices, notamment ceux qui participent aux courses comme le Vendée Globe

Vos héros dans l’histoire : Nelson Mandela, les résistants anonymes

Vos héroïnes dans l’histoire : Rosa Parks, les résistantes anonymes

Qui auriez-vous aimé être : Un des douze astronautes qui ont foulé le sol lunaire

Votre plat favori : La paella (j’en avais bien une cinquantaine en tête, mais puisqu’il faut choisir…)

Votre boisson favorite : Le café

Ce que vous détestez par dessus tout : Toutes les formes de rejet et de haine, du racisme à l’homophobie en passant par le mépris de classe et la misogynie (liste non exhaustive, hélas)

Les personnages historiques que vous méprisez le plus : Les grands dictateurs, réponse très clichée mais comment ne pas l’être

La réforme que vous estimez le plus : L’ensemble des réformes politiques du Conseil de National de la Résistance d’après-guerre.

Le don de la nature que vous aimeriez avoir : Voler

Ce en quoi vous croyez : On est tous capable de beaucoup pour peu que l’on ose (c’est à peu de choses près le thème de mon roman)

Comment aimeriez-vous mourir : Sans m’en rendre compte

Etat présent de votre esprit : Curieux, interrogatif (le questionnaire doit y être pour quelque chose)

Fautes qui vous inspirent le plus d’indulgence : Les lapsus, quel régal à chaque fois !

Chez Anfortas

Garçon

Le petit garçon au bord de la falaise

Soyez le premier à commenter

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.