Beethoven, l’ultime confidence

eRectoBeethoven

Beethoven, l’ultime confidence de Jacques Bouteille

142 pages
Souscription à un prix très intéressant jusqu’au 4 juin 2018

4e de couverture

Mon Ange, mon tout, mon moi…

À quelle femme Beethoven adressait-il donc ces mots d’amour si poignants ?
Le compositeur retrouve Mozart, Haendel, Haydn… Ces derniers le poussent à se retrancher dans ses souvenirs et à leur dévoiler les moments les plus intimes de sa vie, notamment le nom de l’immortelle bien-aimée à qui cette fameuse lettre était destinée.
Dans une ultime confidence, Ludwig van Beethoven est enfin prêt à révéler l’un des plus grands mystères de la musique classique.

Interview

à venir

On en parle

Bientôt

 

 

Soyez le premier à commenter

Laisser un commentaire