La légende de Jean l’Effrayé

eRecto_Effraye

La légende de Jean l’Effrayé de Sylvie Teper

262 pages
eBook 9,99 €

4e de couverture

1328, Raoul, sept ans, s’enfuit avec son oncle vers Senlis. Là, brutalement séparés, un prêtre controversé le recueille sans se rendre compte que l’évêque le surveille.
Le petit garçon se retrouve alors malgré lui prêt à provoquer la perte de son sauveur, dont les idées nouvelles déplaisent à l’Église. Autour d’eux les mailles d’un filet invisible se resserrent.
Complot, trahison, poursuite, meurtre, tous les moyens sont bons à l’évêque pour parvenir à réaliser ses sombres desseins.

Interview

Qu’est-ce qui vous pousse à écrire ?
L’irrésistible plaisir de raconter des histoires.

Pourquoi avoir écrit ce livre ?
Pour relever un défi qui m’enchantait.

Comment vous en est venue l’idée ? 
J’avais déjà écrit des récits médiévaux pour la ville de Cravant (Bourgogne) et l’on m’a demandé si je pouvais en écrire un sur Messire Jean l’Effrayé, nom d’une rue à Plailly (Oise) : le personnage est inconnu de tous les historiens du département. Aucune trace dans les archives. J’avais donc carte blanche et l’idée de me replonger dans le Moyen Âge me comblait. Ainsi allait naître la légende de Jean l’Effrayé dans un département où l’histoire de France est riche et mouvementée.

On en parle dans les médias

Logo_Courrier-picard

Très bel article de Sylvie Payet dans « Le courrier picard » sur le roman historique « La légende de Jean l’Effrayé« de Sylvie Teper (30/4/19)

Logo_France-Bleu_Picardie

Très sympathique ITW de Sylvie Teper par France Bleu Picardie pour son roman « La légende de Jean l’Effrayé » comparé à « Le nom de la rose » de Umberto Eco

Logo_Respublica

Une nouvelle Umberto Eco !
Bel article sur « La légende de Jean l’Effrayé » de Sylvie Teper dans le journal Respublica lire l’article du 19/1/19

Logo_Plailly

Bel article dans le Bulletin de Plailly sur « La légende de Jean l’Effrayé » de Sylvie Teper
(10/1/19)

Logo_Occitanie

 
 Occitanie tribune se fait l’écho de « La légende de Jean l’Effrayé » de Sylvie Teper (29/11/18) J’achète
Logo_SoyonsParc
 
 
 La légende de Jean l’Effrayé de Sylvie Teper est le coup de coeur de Soyons Parc (20/11/18) Acheter
Logo_Le Parisien
 
 
 Très bel article de Hervé Senamaud dans Le Parisien sur La légende de Jean l’Effrayé de Sylvie Teper (28/10/18) J’achète

Témoignages

Coup de coeur pour ce roman ou polar historique ( je ne saurai dire) qui se déroule au XiV siecle, en France : l’écriture est cinématographique, limpide, le suspens est constant, la tension est maintenue. J’ai malheureusement terminé en trois soirs les 260 pages.
Si vous aimez le dépaysement, le suspens, les non-dits, l’action, les complots et trahison avec l’émotion en plus, n’hésitez pas. Pas de temps mort et rebondissements assurés.
Rien ne doit affaiblir l’église dit la quatrième page de couverture et on le voit bien ( et vraiment VOIR grâce au style)
le jeune occitan Raoul arrive avec son oncle tourmenté ( il garde un secret en lui) dans le nord de la France où l’on se méfie de ceux qui parlent la langue d’oc. Brutalement séparé, l’oncle et le neveu vont essayer de se retrouver, mais le petit, est recueilli par un curé dont les idées nouvelles déplaisent à l’église qui ne veut que sa perte … et l’oncle est poursuivi par son passé.

Edile

*****

Passionnant
Très belle écriture
Description et détails sur cette époque moyen âgeuse et son obscurantisme très  précis et vivants. J’attends avec impatience les suivants.

*****

Impatient d’avoir le tome 2 !
J’ai beaucoup aimé cette histoire médiévale,haletante, cette lutte de pouvoir entre la religion et la connaissance…
Réveillé des souvenirs de plus de 70 ans :traversée de la France en milieu hostile et comme Raoul (sans être effrayé) toujours sur ses gardes, découverte de jeux merveilleux dans la campagne, dans les forets avec les bêtes et les copains…

Guy

*****

Merci et félicitations pour ce  livre aux mots si agréables et précis. Adorant le cinéma et le théâtre, votre scénario en est digne; en vous lisant, les  images et le suspens s’imposaient.
Donc beaucoup de plaisir  et de simplicité , dans le bon sens du terme
La littérature manque de romans pour les 10  12 ans , qui sont en général passionnés de romans historiques et de suspens (et pas seulement de science fiction ou de super héros ! ). Je suis sûre qu’ils vous donneraient le Goncourt, ou le Femina .  

France

******

…. Dévoré, ça y est ! Quelle chance nous avons de pouvoir reculer dans le temps sur cette belle terre de Senlis
Quels moments d’émotions et de poésie !
Merci et vivement la suite !

Claudine

******

un film en prose

une plongée dans un moyen age plus que réaliste avec des personnages très crédibles et que l’on suit dans un rythme soutenu. L’écriture claire et limpide est très visuelle. Les chapitres sont courts, faciles à lire. Les messages sont actuels : tolérance, le droit de penser autrement, de se rebeller pour un changement. L’histoire est prenante et les rebondissements nombreux et inattendus. On tourne les pages et on ne dort plus…

Raoul, un occitan de sept ans arrive avec son oncle à Senlis, une ville au nord de Paris où les gens du sud sont des étrangers dont on se méfie. Séparé brutalement de son oncle, l’enfant est recueilli par un prêtre aux idées un peu trop novatrices pour l’époque. L’évêque qui veut la perte de ce curé adulé par ses paroissiens voit en cet enfant un moyen pour arriver à ses fins et le filet va vite se resserrer sur le prêtre et l’enfant. 
Rien de manichéen, le méchant a des côtés attachants, le bien est parfois mauvais… la vengeance, le meurtre, le complot… tout y est pour nous faire tourner les pages. Et on vit avec ces gens dans cette ville bien documentée, à travers la forêt avec des charbonniers ou au bord d’un étang, dans la grange d’une abbaye… 
Rien ne doit affaiblir l’Église a dit la quatrième page de couverture .

Soyez le premier à commenter

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.