Une rose à Waterloo

eRecto-Waterloo

Une rose à Waterloo de Dominique Konanz

168 pages
eBook : 9,99 €

4e de couverture

Lors d’une mission de reconnaissance, Augustin Sorel, croise la route de Jeanne, une jeune paysanne qui lui sauve la vie. Il rejoint alors la Grande Armée et combat les troupes ennemies à Waterloo en ce funeste jour du 18 juin 1815.

Survivant au massacre, il n’a plus qu’une idée en tête : retrouver Jeanne. Dès lors, l’aventure qui l’attend s’avère bien plus terrible que le champ de bataille où beaucoup de ses amis y ont laissé leur vie.

Les plus de ce roman

• Un roman qui retrace l’enfer de Waterloo.
• Une histoire parallèle où le lecteur est happé par le suspens.
• Une dramaturgie qui replonge dans cette époque si particulière.

Interview

Qu’est-ce qui vous pousse à écrire ?

J’ai toujours aimé imaginer des histoires. Plus jeune, j’avais déjà écrit quelques nouvelles fantastiques (restées au fond d’un placard !) et j’avais également écrit et fait jouer de nombreux scénarios de jeux de rôle avec toujours comme objectif de faire vivre aux joueurs de palpitantes et prenantes aventures. Il y a quelques années, j’ai décidé de franchir un pas décisif en imaginant une histoire du début à la fin et de la mettre totalement par écrit, pour en faire un véritable roman.
En reprenant la plume pour un travail cette fois de longue haleine, j’ai retrouvé ce plaisir d’écrire, enfoui au fond de moi mais toujours vivant, m’immergeant dans l’esprit de mes personnages pour en restituer au lecteur leurs émotions et sentiments à travers les mots.

Pourquoi avoir écrit ce livre ?

La période révolutionnaire et surtout l’ère napoléonienne m’ont toujours passionné et fasciné. Tant d’évènements en seulement quelques années ! De plus, amateur d’équitation, j’ai toujours eu une certaine admiration pour la cavalerie de cette époque, avec ses élégants uniformes aux couleurs chatoyantes et la prestance sans pareil de leurs cavaliers. Faire (re)découvrir au lecteur, néophyte ou connaisseur, cette période, représentait donc un certain challenge, en amenant celui-ci à revivre l’Histoire (avec un grand H !) par le biais d’une (petite) histoire vécue par des personnages inventés.

Comment vous en est venue l’idée ?

Je me promenais un jour en forêt, un samedi de printemps, avec mon fils encore tout petit, quand nous avons croisé deux cavaliers en balade. Je me suis alors imaginé un cavalier de la Grande Armée, isolé de ses camarades, cheminant sur un sentier forestier … et le début embryonnaire de l’histoire était né !

On en parle dans les médias

Bel article sur « Une rose à Waterloo » dans DNA

logo_replorrain
logo_vogesmatin

Bel article dans le Républicain lorrain, dans L’est républicain et dans Vosges matin sur « Une rose à Waterloo » de Dominique Konanz (24/5/19) Lire

Logo_ClubRH

Le club du roman historique se fait l’écho du roman de Dominique Konanz « Une rose à Waterloo » (15/4/19) Lire

Logo_Occitanie

Occitanie Tribune se fait l’écho du roman de Dominique Konanz « Une rose à Waterloo » (5/4/19) Lire

Soyez le premier à commenter

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.