L’intervalle du diable

Recto_Intervalle

L’intervalle du diable de Jean Pellet

344 pages
eBook : 9,99 €

Tarif de souscription très intéressant jusqu’au 12 septembre, date de sortie en librairie.

4e de couverture

 Lorsqu’il pensait à sa possible fin, ce qui n’était encore en somme qu’une hypothèse, il voulait chasser cette idée, mais elle insistait. Elle lui gâchait le reste de l’existence. Elle l’éloignait du destin des autres. 

Bernard-Henri est un médecin comblé, encore jeune, vivant un couple heureux, élevant dans un milieu préservé, leur unique fille. Tout bascule quand la maladie tant redoutée des hommes bouleverse les bases de son existence. Une improbable et muette rencontre, mystérieuse, et aux limites de l’imaginaire va lui révéler les zones d’ombre insoupçonnées de lui-même, et l’emmener dans les méandres de l’intervalle du diable.

 D’une écriture alerte et fluide, l’auteur revisite les paradoxes des rapports homme-femme, dans notre époque politiquement correcte. 

Les plus du roman

  • Un roman qui parle de la masculinité 
  • Une réflexion sur la vie et sur la mort 
  • Une réflexion sur notre époque où tout est mis sur le même plan. 

Interview

Qu’est-ce qui vous pousse à écrire ? 
Mettre en mots les mouvements du cœur, inventer des personnages à aimer, aider à comprendre notre temps.

Pourquoi avoir écrit ce livre ? 
Dans le climat actuel de consensus mou , d’indétermination idéatoire, de pauvreté de la pensée , je souhaitais mettre en scène des personnages qui s’interrogent sur eux même, sur leur temps.  Dans le climat de féminisme dominant, je souhaitais parler en tant que sujet masculin sexué de la singularité du masculin, et de l’ « intervalle » parfois dissonnant (ou pas parfois) entre hommes et femmes. Je souhaitais décrire un couple possible.

Je voulais aussi parler de la profonde humanité de la médecine et du soin, et de ce lieu hors du temps qu’est l’hôpital. Je voulais exprimer combien la maladie peut déposséder quelqu’un de lui même. Enfin, ce livre parle de la musique, qui y occupe une grande place, la musique classique, la musique de jazz qu’aime le personnage principal et qu’il pratique, la musique qui l’apaise et accompagne les évènements de sa vie.

Bref, c’est un livre sur l’harmonie que nous recherchons, et la dysharmonie qui nous guette.

Comment vous en est venue l’idée ? 
J’ai été inspiré par des situations concrètes autour de moi, dans ma vie professionnelle et personnelle.

On en parle dans les médias

Bientôt

Soyez le premier à commenter

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.